À propos

Objectif

Même si plusieurs politiques ouvertement racistes ont été abrogées depuis la Confédération, leur héritage continue de nuire à la santé et au bien-être des peuples autochtones. Créé par Build. Films et Networked Health avec le financement et le soutien de l’Association médicale canadienne, Devoir de mémoire lève le voile sur les conséquences du colonialisme et du racisme systémique.

Devoir de mémoire présente les histoires de personnes issues des communautés inuite, métisse et des Premières Nations qu’on a stérilisées de force, qui ont subi des abus à l’hôpital, qui ont été chassées de leurs terres ou qu’on a laissé mourir dans une salle d’urgence.

Accompagné de ressources éducatives, ce film a été réalisé dans l’optique de sensibiliser la population, d’inciter à la réflexion et de susciter des conversations sur la manière d’apporter des changements concrets dans le milieu des soins de santé.

Newspaper clippings with Sterilize heading
Drawn image of children at desk
Woman picking flowers in a field
À propos de Devoir de mémoire

Ce film se penche sur la santé et le bien-être des Inuits, des Métis et des membres des Premières Nations à cinq étapes de la vie : la naissance, l’enfance, l’adolescence, l’âge adulte et la vieillesse.

Présentant des histoires avec une richesse visuelle, poétique et musicale sans pareille, cette anthologie lève le voile sur des cas de racisme systémique, sur les conséquences du colonialisme et sur les traumatismes que subissent encore aujourd’hui les Autochtones dans le système de santé canadien.

Visionner le film
Les raisons derrière le soutien de l’AMC

Il s’agit d’expériences qui doivent être entendues et comprises, et qui doivent faire réagir.

À la fois marquant et éducatif, ce film s’adresse à un vaste auditoire dont fait partie la communauté médicale. Nous espérons qu’il jettera la lumière sur les iniquités auxquelles les peuples autochtones sont confrontés, qu’il incitera à faire preuve de compassion et qu’il alimentera les conversations sur les moyens de combler les écarts dans les résultats en matière de santé entre les collectivités autochtones et non autochtones.

Nous croyons que ce film permettra à l’Association médicale canadienne de stimuler le dialogue actuel dans le milieu des soins de santé pour que nous fassions un pas de plus vers la réconciliation.

« Devoir de mémoire est la traduction libre du titre d’une chanson [The Unforgotten] composée par Iskwē. Cette dernière a gentiment accepté que nous intitulions le film ainsi. Ce titre est à la fois une déclaration et une invitation : on déclare que le Canada oublie volontairement des pans de son histoire qui remettent en question le mythe d’une société tolérante et égalitaire, et on invite les gens à tendre l’oreille pour que ces pans soient enfin connus. Pour remettre au jour la vérité, il faut faire un effort conscient et être ouvert à de nouvelles réalités, à de nouveaux récits de création et à une nouvelle mythologie. C’est vital pour repartir sur de bonnes bases. Nous avons un devoir de mémoire. »

– Ewan Affleck, M.D., producteur délégué

« Ce film est une motivation à faire mieux. Nous devons faire mieux. Nous devons nous éloigner des conséquences dévastatrices du racisme systémique et des approches génocidaires que nous, les peuples autochtones, subissons depuis beaucoup trop longtemps. »

– Aluki Kotierk, Détenteur du savoir

Distinctions

Finaliste, catégorie Recherche documentaire, Festival du film de Yorkton 2021